Deficalisation
Publié le - 826 v. -

Diversification : actifs tangibles

Maître-mot de la gestion patrimoniale, la diversification est plus que jamais d’actualité. Pour 2 raisons essentielles : la faiblesse des rendements des placements traditionnels et les risques portant sur un certain nombre d’actifs.

Le livret A rapporte 0,75 % par an et demeure le placement préféré des Français, l’assurance-vie, tout juste 2 %. Difficile dans ces conditions de faire fructifier son épargne ou de préparer un complément de retraite ! Et il y a peu de chance que les choses changent rapidement, la BCE ayant annoncé depuis longtemps et maintes fois répété qu’elle s’engageait à une politique de taux bas pour une longue période.

Les risques portant sur certains actifs ne doivent pas non plus être totalement écartés. Pour l’assurance-vie, le risque réside sur une brutale remontée des taux, laquelle pourrait provenir d’une nouvelle crise de la zone euro. L’Italie est, à ce titre, une vraie menace : endettement à plus de 130 % du PIB, croissance anémique et … système bancaire gangréné par un taux de créances douteuses record.

Dans l’hypothèse d’une résurgence d’une crise de la zone euro identique à celle de 2011, les assureurs se retrouveraient très vite en grande difficulté. En effet, sous l’effet d’une remontée des taux, leurs portefeuilles obligataires enregistreraient des pertes extrêmement conséquentes, rendant probablement impossible le remboursement des assurés. Ce n’est pas que pour faire joli que la loi Sapin 2 votée l’hiver dernier prévoit la faculté pour les assureurs de bloquer toute demande de retrait en cas de coup dur …

On peut aussi s’interroger sur le marché de l’immobilier dont on peut penser qu’il arrive en haut de cycle. Les acquéreurs peuvent rogner sur la surface pour rester dans un budget contraint, mais là-aussi, dans une certaine mesure … De même, toute remontée des taux provoquerait un retournement de marché.

Dit autrement, si ces classes d’actifs ont toute leur place dans un patrimoine, une diversification vers des actifs tangibles peut s’avérer particulièrement sage.

Selon Patriwine, société spécialisée dans les Grands Crus du Bordelais, un actif tangible se caractérise par plusieurs critères :

  1. Ce sont des biens plus ou moins durables.
  2. Ils sont commercialisés sur un marché où la demande est internationale.
  3. Ils peuvent être stockés et facilement transportables.
  4. Ils bénéficient d’une certaine rareté. Leur production n’est pas infinie.
  5. Ils sont relativement uniformes (1 caisse de Margaux = 1 autre caisse de Margaux, 1 once d’or = 1 autre once d’or).
  6. Ils ne génèrent pas de revenus, donc pas de taxation autre que sur le capital (plus-value).
  7. Leurs performances économiques sont largement décorrélées des marchés financiers.
  8. Un défaut souverain n’impacte pas leurs caractéristiques.
  9. Leurs prix ne s’expriment pas dans une monnaie spécifique.

Ceci dit, tous les actifs tangibles n’ajoutent pas, comme Patriwine, la notion de plaisir, mais ce n’est pas non plus le premier objectif … Le principal restant de sécuriser son patrimoine ! Outre les Grands Crus, on peut donc penser à l’art, à l’argent, à l’or ou encore aux voitures de collection ou aux montres …

Laissez votre commentaire à propos de cet article